Guide pratique : modèles d’emails pour solliciter du e-learning auprès de son patron ou de son DRH

Guide pratique : modèles d’e-mails à son patron ou au DRH pour solliciter du e-learning

 

Vous souhaitez vous former au sein de votre entreprise afin de progresser personnellement et dans votre société.

 

Vous avez donc cherché divers sites et cours en ligne de e-learning et vous avez trouvé quelque chose qui vous intéresse. Mais vient alors la question la plus importante et la plus cruciale : comment convaincre votre patron ou votre RH – ou les deux – de vous laisser suivre cette formation et de la financer ?

 

Et s’il existait des arguments percutants que vous pourriez utiliser ? Des arguments que tout patron, tout RH souhaite entendre de la part de son salarié et qui ont toutes les chances de le (la) convaincre de vous laisser suivre la formation désirée ?

 

Dans cet article, nous allons décortiquer les différents arguments en faveurs du e-learning et nous en servir dans des emails adressés à vos responsables afin de les convaincre.

 

Voici cinq modèles d’emails pour demander une formation e-learning. N’hésitez pas à copier-coller ces emails et à les utiliser directement.

 

 

Modèle 1 : Ce que je veux, où je veux, quand je veux

Cet email explicite les trois avantages du e-learning : ce que je veux, où je veux, quand je veux. Un argumentaire puissant et difficilement réfutable.

 

Madame / Monsieur,

Lors de l’entretien annuel d’évaluation que vous m’avez accordé, vous m’avez interrogé sur ce que je pensais demander comme formation cette année.

Je crois que vais devoir – d’après ce que j’ai compris – conduire de plus en plus d’entretiens de vente seule et plus généralement, je souhaite davantage m’autonomiser dans la démarche commerciale. Ce qui est pour moi un objectif important et – d’après ce que vous m’avez dit – serait favorable à l’organisation de l’entreprise.

Je souhaiterais donc une formation sur la pratique commerciale, une formation qui soit pratique justement, avec un axe clair, concret et bien identifié sur l’entretien de vente. Je sens bien que j’ai besoin d’une aide extérieure pour franchir un palier de compétence et gagner en autonomie. Je n’insiste pas sur la question de la confiance en soi, mais nous savons l’une et l’autre que la compétence et l’autonomie se jouent aussi sur ce terrain de la confiance en soi.

J’ai regardé ce qui existe comme formation sur le marché. On trouve des stages de formation, en général deux ou trois jours ou deux ou trois fois deux jours. Bien sûr, répondre à un besoin de formation par un stage de formation n’offense pas la logique ni le sens commun. Je voudrais cependant vous expliquer pourquoi je ne retiens pas l’idée d’un tel stage.

Tout d’abord une considération que vous comprendrez en tant que femme, soucieuse de l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. Presque toute l’offre se situe à Paris. Je n’ai rien contre la capitale, mais laisser mes enfants trois jours n’est pas la meilleure idée qui soit. Même s’ils ont un père. Je n’insiste pas sur ce sujet sinon pour préciser que ce qui est possible n’est pas forcément souhaitable.

Ni souhaitable ni forcément nécessaire.

Ce n’est pas tellement pratique de m’absenter à 100 % de mon travail pendant plusieurs jours. À vrai dire, il est plus facile de disposer d’un peu de temps à différents moments de la semaine plutôt que de s’absenter complètement. Je préfère de loin faire les choses en parallèle, comme toute mère de famille qui travaille d’ailleurs.

Enfin, j’ai regardé en détail les programmes et le procédé du stage me semble terriblement scolaire. Si j’ai bien compris, un formateur ou une formatrice parle devant un groupe pendant sept heures par jour. Pour les souvenirs que j’ai de l’école, j’ai du mal à fixer mon attention sur de telles durées et je dois avouer que je rêvasse, qu’une partie non négligeable du temps s’échappe dans les limbes d’une pensée distrayante. Ou creuse d’ailleurs. S’il est une circonstance ou l’expression de « temps perdu » peut trouver son sens, c’est bien celle-ci.

Vous l’avez compris, ma motivation pour un stage « classique » n’est pas excellente. Vous n’ignorez pas d’ailleurs que certains considèrent la formation comme des vacances. Mais là n’est pas ma motivation.

Motivation : c’est agir qui me motive. J’aime à être acteur de ma vie, à décider de quelque chose. J’ai consulté quelques formations de e-learning. Certaines se présentent avec la rigidité d’un jardin à la française, des cheminements qu’il faut suivre exactement, des questionnaires précis auxquels il faut répondre précisément, etc. Elles nous remettent dans la passivité, l’absence de décision. Soit mais pour ma part je préfère agir, choisir, décider, composer mon chemin dans un jardin à l’anglaise. Certaines offres de e-learning s’y prêtent bien. Elles donnent la matière tout en laissant la personne formée composer son chemin. Il n’est de bon chemin que celui sur lequel je choisis de marcher.

Enfin, il me semble.

Je dois dire aussi que la question du temps ne m’est pas indifférente. Je suis frappée par le fait qu’à la fois je manque de temps « pour tout faire » comme on dit tandis que par ailleurs ma vie est ponctuée de temps de jachère… dans les gares, la nuit parfois, etc. L’usage de la jachère s’est perdu dans l’agriculture, fort heureusement il demeure dans les temps de nos vies et nos esprits. En fait, je voudrais mettre à profit mes temps de jachère avec une modernité rebondissante. Autrement dit, épicer la platitude des temps morts avec un peu de e-learning correctement poivré.

J’ajoute que les occasions de passer du temps dans les transports, voire de le perdre, ne me manquent pas. Je suis rassasiée de temps de transport. L’idée d’une formation qui ne nécessite pas de transport supplémentaire m’intéresse.

Au total ma demande d’e-learning se fonde sur trois arguments : ce sera plus efficace (meilleur apprentissage par rapport au temps et à l’argent alloué), ce sera plus pratique (meilleure inscription dans ma vie), ce sera plus agréable (meilleure motivation de ma part).

Voilà que j’ai fait le tour de la question telle que je la vois. Mon regard est sans doute personnel, mais je crois n’avoir d’autre choix que de me faire confiance à moi-même. Voilà pourquoi j’ai pris le temps de vous expliciter ce point de vue en détail.

Bien Cordialement.

Amélie Poulain

 

 

Modèle 2 : Un premier pied dans le bain

Cet email préconise le e-learning comme un moyen d’entrer dans un sujet, avant de potentiellement l’approfondir par d’autres moyens. Une façon peu risquée d’aborder les choses pour la première fois.

 

Monsieur,

Je reviens sur la discussion que nous avons eue à propos du progrès et de la formation. J’ai pensé à un problème que nous rencontrons souvent pendant les entretiens de vente. Il s’agit du fait que nous décrochons des entretiens mais que nous ne transformons pas bien. En fait, il y a sans doute des erreurs à ne pas faire que nous ignorons encore. À ce sujet, j’ai trouvé un cours de e-learning que nous aurions le temps de suivre. Ce n’est pas trop embêtant au niveau de la gestion du temps (des modules courts et séquencés). Avant de se lancer dans du lourd et de rechercher la perfection, il faut peut-être s’assurer qu’on ne fait pas d’erreur facilement évitable. Non ?

 

Cela m’a fait penser que le e-learning devrait être le premier étage des formations. Un étage avec différentes pièces dans lesquelles on peut choisir de passer un moment plus ou moins long. Par exemple, je ne me sens pas très à l’aise dans la prise de parole en public. Bon. Bien sûr je vais devoir m’entraîner pour m’améliorer. Mais avant même de m’entraîner, je voudrais assimiler les bases. Bien sûr que pour parler une langue étrangère il faut s’entraîner. Mais il faut aussi connaître le vocabulaire et la grammaire. Sur la prise de parole en public, j’aurais besoin également de la grammaire et du vocabulaire.

 

Comme vous le voyez, je voudrais avancer sur ce sujet du e-learning. Défricher et déchiffrer ce continent que je découvre riche, abondant et prometteur.

 

Bien à vous.

 

Laurence Livingstone

 

 

 

Modèle 3 : À volonté, illimité

Cet email met en avant le côté pratique du e-learning vous permettant de voir et revoir chaque module à volonté. Pour ceux qui ont besoin de répétition pour assimiler – c’est-à-dire tout le monde.

 

Monsieur,

Je vous écris cet email afin de solliciter auprès de vous de suivre une formation en e-learning.

 

Il s’agit d’une formation en ligne, à distance. Je vous rassure, il n’est pas question de regarder quelques vidéos sur Youtube, il s’agit bien d’une formation professionnelle établie par un organisme de formation certifié faisant intervenir les plus grands experts sur leurs sujets de compétence.

 

Leurs modules de formation sont relativement bien conçus, découpés en plusieurs leçons d’une durée assez courte. Ceci est un point particulièrement important pour moi. En effet, j’ai besoin afin d’assimiler des connaissances d’y être « confronté » à plusieurs reprises. On dit souvent qu’il faut apprendre et oublier sept fois avant de retenir quelque chose, et c’est particulièrement vrai chez moi. Ainsi, je lis et je relis sans cesse les choses que je souhaite retenir, sinon elles m’échappent. Ou je vois et je revois.

 

L’avantage conséquent d’une formation en e-learning est que je pourrais voir et revoir à volonté chaque module jusqu’à assimilation des connaissances et des compétences. Si je suis une formation plus « classique », j’ai l’impression de faire un sprint vers la ligne d’arrivée en passant au travers chaque étape beaucoup trop rapidement et je ne retiens rien. C’était le cas pour moi à l’école, et c’est encore le cas aujourd’hui lors d’une formation sur une journée en continue.

 

Voilà pourquoi je pense qu’une formation en e-learning me conviendrait particulièrement.

 

Je me tiens à votre disposition pour en discuter avec vous,

 

Cordialement,

 

Jacques Martin

 

 

 

Modèle 4 : La vidéo comme format  

Cet email met l’accent sur le format vidéo comme vecteur d’apprentissage. Vous n’aimez pas la formation classique ? Cet email est fait pour vous !

 

Monsieur,

Je souhaite suivre la formation en ligne «  La confiance au cœur de management de terrain ».

 

Il s’agit d’une formation en ligne sur le site de e-learning albert académie. Je suis conscient du fait que nous ne travaillons pas aujourd’hui avec cet organisme mais avec l’organisme de formation Organisme de formation XY. Cependant, le site de e-learning dont je vous parle propose un format de formation entièrement différent du mode de formation plus classique dont nous bénéficions d’habitude.

 

Quel est ce format ? La vidéo. Saviez-vous que le cerveau humain assimile les images et les vidéos 60 000 fois plus vite que le texte ? (Source : Forrester CSO Insights 2012).

 

Personnellement, je n’aime pas beaucoup lire. C’est sans doute regrettable, je le reconnais. À ce qu’on dit, lire est la clé de la culture générale, et semble-t-il un loisir agréable. Mais ce n’est tout simplement pas mon truc. Je le regrette, mais bon…

 

Je vous laisse imaginer ce que donnent mes efforts d’apprentissage façon « scolaire », dans des livres par exemple. Pas toujours un brillant succès. Pas toujours brillant et pas toujours un succès, pour être plus précis.

 

En revanche, la vidéo, ça me plaît. J’aime regarder, me laisser porter par le rythme de l’image et du propos. Cela ne veut pas dire que je suis passif et que je ne retiens rien. J’ai une mémoire visuelle. Il est plus facile de retenir un professeur portant une chemise rose, une cravate bleu clair, des cheveux grisonnants et parlant devant un miroir avec tout une gestuelle des mains et de la tête que de simples mots imprimés en noir sur du papier blanc. Pour moi en tout cas.

 

Voilà ce qui motive ma demande. Vous saurez, je l’espère, apprécier de ma démarche et m’accorder cette formation.

 

Cordialement,

 

Éric Micheau

 

 

 

 

Modèle 5 : Les meilleurs au monde, rien que pour moi

Cet email met l’accent sur le fait que le e-learning rend accessible les meilleurs experts sans qu’ils aient à se déplacer dans votre entreprise.

 

Madame,

Je vous adresse cet email aujourd’hui pour solliciter auprès de vous une formation à distance, via ce que l’on appelle maintenant le « e-learning ».

 

J’ai découvert une formation qui m’intéresse particulièrement, il s’agit du cours « L’engagement et l’influence » de Robert-Vincent Joule. Je souhaiterais suivre ce cours en ligne.

 

Je dispose de peu de temps libre dans mes journées, le rythme est assez soutenu dans notre entreprise. Par conséquent, si je prends du temps pour me former, je veux m’assurer que ce temps soit utile. Je ne conçois pas de perdre mon temps avec des formations inutiles et / ou inintéressantes. Et il en existe.

 

Comment puis-je savoir que la formation que j’ai choisie est la bonne ? Et bien Robert-Vincent Joule n’est autre que le plus grand expert français dans le domaine de la psychologie comportementale. Auteur d’ouvrages reconnus. Nul ne peut contester qu’il n’y a rien de mieux que d’apprendre à la meilleure source.

 

Ce monsieur ne se déplacerait sans doute pas ou difficilement dans notre entreprise, vue sa notoriété. Grâce au e-learning, j’ai à ma disposition son savoir. Où je veux, quand je veux, par petits bouts de quelques minutes et à volonté. Plutôt exceptionnel, vous ne trouvez pas ?

 

Que pensez-vous de cette démarche ? J’ai confiance dans la qualité exceptionnelle du cours de cet expert. J’ai hâte de découvrir le contenu de son cours.

 

J’espère que vous apporterez une réponse favorable à ma demande.

 

Cordialement,

 

Pierre Brossard

 

 

Avez-vous d’autres idées d’emails à nous suggérer ? Avez-vous utilisé l’un de ces emails et obtenu ce que vous désiriez ? N’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires !

 

Se Connecter

" Les vidéos c’est comme les pizzas : c’est plus facile à digérer quand c’est pré-découpé. " - Bruno Jarrosson